II – Esprit-Saint – esprit angélique

1 – Ruh al-Quddus, l’Esprit-Saint

L’Esprit-Saint, Ruh al-Quddus, l’Indifférencié, l’Incréé, l’Esprit de Dieu.

2 – L’Esprit de l’Ange

L’esprit créé de toute chose et qui crée la forme de cette chose s’appelle l’Esprit de l’Ange. L’Esprit de l’Ange créé de chaque être crée la Forme de l’être, c’est-à-dire que la perfection de l’Esprit-Saint est individualisée dans chacun des objets des sens ou de l’intellect.
Gabriel
(la racine de son nom est Jabbar) est la personnification de Ruh al-Quddus. Il représente l’archétype de l’humanité et est associé à la Révélation. Il a ainsi une position primordiale parmi les anges. La résonnance avec Gabriel se développe grâce à l’éveil du latifa Ruh (dans la partie gauche de la poitrine).

Pir Zia

Les âmes angéliques qui sont en contact direct avec l’esprit de Dieu, et n’ont pas connaissance du monde faux et plein d’illusion, qui vivent et ne connaissent pas la mort, dont les vies sont bonheur, dont la nourriture est la lumière divine, forment autour de l’Esprit divin une aura que l’on appelle le ciel le plus haut.

HIK Vol XI pt 3 Mysticisme. Aphorismes

Dans la Nuit de la Puissance, le cœur lumineux de Malakut descend. C’est une nuit qui exemplifie la paix, qui est paix jusqu’au lever de l’aube – qui se réfère au lever du soleil physique éclipsant le soleil angélique.

Pir Zia

3 – L’Esprit Individuel

L’esprit est l’être même de l’homme, son être véritable ; l’esprit est sa faculté de connaître, son intelligence. L’intelligence même qui distingue toutes choses est l’être véritable de l’homme.

XI.XIII.1

Si quelqu’un demande si cet esprit qui appartient à l’homme, qui peut être appelé l’esprit individuel, se trouve au-dedans ou au-dehors de lui, la réponse est que c’est l’homme lui-même qui est l’esprit individuel. Le corps est quelque chose que l’esprit utilise à ses propres fins. Ainsi tout comme un homme dépend de son véhicule, qu’on appelle le corps, pour faire l’expérience de la vie dans le monde, de la même manière – et peut-être même plus – il ne dépend pas du corps extérieur pour exister éternellement.

XI.Pt1.XII.2

Lorsque l’âme s’est réalisée en ne dépendant plus du corps qui l’enveloppe, l’âme naturellement commence à voir en elle-même l’être de l’esprit.

XI.Pt1.XIII.2

Le corps humain est le véhicule de l’esprit, un véhicule complet qui expérimente tous les différents aspects de la création… En réalité, chaque objet est réceptif à l’esprit et à son travail qui imprègne tous les aspects, noms et formes de l’univers.

Vol II p. 85 de la version anglaise

4 – Ni le corps ni l’esprit ne peuvent atteindre la perfection l’un sans l’autre

Un chef d’orchestre peut être en train d’écouter l’orchestre dans son ensemble à un moment donné, et néanmoins souhaiter entendre un instrument seul pour vérifier qu’il joue correctement.

Voir et entendre, sentir et toucher ne nous suffisent pas ; toutes ces expériences se produisent simultanément ; nous aimons expérimenter chaque sens individuellement afin d’en retirer un ressenti spécifique. Telle est la nature de l’esprit.

XI.Pt1.XII.2

Mais cette Face divine en chaque chose est essentielle à l’être du divin Seigneur ; la « Forme de Dieu » appartient à Dieu comme une réalité constitutive de Lui-même. C’est à cette notion que font référence deux hadîth : « Adam a été créé d’après la forme de L’Etre de Compassion » et « Dieu a créé Adam selon Sa propre Forme. » Corbin, Le Soufisme d’Ibn Arabi, p. 244 (éd. angl.)

L’esprit est vivant, l’esprit est la vie elle-même ; il a besoin de la matière pour ses expériences, non pour vivre ; car l’esprit lui-même est la vie.

XI.XII.2

La matière ne peut exister sans l’esprit.

5 – La réunification de l’Esprit de l’Ange en l’homme avec l’Esprit-Saint

Rumi : l’homme doit passer au-delà de la forme et pénétrer le sens pour saisir la vraie nature de l’esprit.

Najmuddin Kobra : « Le Saint [Esprit] [Fantôme/Ghost] dans l’homme est un organe céleste subtil. Quand le pouvoir concentré de l’énergie spirituelle est [lavished] déversé sur lui, il est uni à nouveau avec les Cieux et les Cieux s’unissent à lui. Ou plutôt, les Cieux et l’Esprit sont une seule et même chose. Et cet Esprit ne cesse de prendre de la hauteur, de s’accroître, de grandir jusqu’à acquérir une noblesse plus grande que la noblesse du Ciel.

Exercice

Ya Ruh er-Ruh (O Esprit de l’Esprit) : une pratique des soufis chistis
La relation entre l’Esprit-Saint et l’Esprit de l’Ange : quand l’Esprit de l’Ange appelle l’Esprit-Saint, l’Esprit-Saint descend, répond.
« Ya Ruh » : la tête se déplace de l’épaule gauche vers l’épaule droite ; « er-Ruh » : la tête se déplace de l’épaule droite vers l’épaule gauche.
Quand la tête atteint l’extrémité droite et gauche : expansion, Esprit-Saint
Quand la tête se déplace entre la droite et la gauche : contraction, l’Esprit se rassemble au centre de la poitrine.
On peut se recouvrir la tête d’un tissu ou d’un vêtement pour être dans l’obscurité.