Le Son – Citations de Hazrat Inayat Khan

‘La vie absolue de laquelle a jailli tout ce qui est ressenti, vu et perçu, et dans laquelle, avec le temps, tout se fond à nouveau, est une vie silencieuse, immobile, éternelle que les soufis appellent zât. Chaque mouvement qui jaillit de cette vie silencieuse est une vie créatrice de vibrations…..et comme le mouvement est générateur de mouvement, la vie silencieuse devient active en certains points et créée, à chaque instant de plus en plus d’activité, perdant ainsi la paix de la vie silencieuse originelle. C’est le degré d’activité de ces vibrations qui est la cause des différents plans d’existence…. Par leur activité les vibrations deviennent plus grossières, et c’est ainsi que le terre est née des cieux.’

HIK tome 2 La vie silencieuse

‘L’homme n’est pas seulement formé de vibrations, mais il vit et se meut en elles, celles-ci l’entourent comme l’eau environne le poisson, et il les contient comme un récipient contient l’eau. Ses humeurs, ses tendances, ses affaires, toutes les conditions de sa vie, qu’elles soient pensées, émotions, sentiments dépendent d’une certaine activité de vibration. Cette activité est la base de la sensation et la source de toute joie et de toute souffrance’

« Une observation profonde montre que tout l’univers n’est qu’un seul mécanisme fonctionnant par la loi du rythme. La montée et la chute des vagues, le flux et le reflux des marées, la croissance et la décroissance de la lune, le lever et le coucher du soleil, le changement des saisons, le mouvement de la terre et des planètes, tout le système cosmique et la constitution de l’univers fonctionnement sous la loi du rythme »

HIK – tome 2 Mysticisme du son p.48

« Chacun montre de l’harmonie ou de la disharmonie en fonction de la manière dont il est ouvert à la musique de l’univers. Plus il est ouvert, plus il est beau et harmonieux, plus sa vie est accordée à l’harmonie universelle, et plus il aura une attitude amicale envers tous ceux qu’il rencontre. Son atmosphère crée de la musique autour de lui. » « C’est par une attitude amicale que l’homme grandit et brise les murs qui le maintiennent en prison. En cassant ces murs, il expérimente l’a-to-nement – l’accordage avec l’Absolu, qui se manifeste en tant que musique des sphères. »

Le son de la terre : Il est faible, sourd ; produit un frémissement dans le corps. Instruments à corde, percussion émettent le son de la terre.
Le son de l’eau est profond ; mugissement de la mer, eau courant, torrent…. Effet doux vivant provoque affection, émotion, rêve, fantaisie.
Le son du feu est élevé – foudre, volcan, crépitement, pétard – produit la crainte
Le son de l’air est flottant, bruit de tempête. Brise, balaye, transperce. I nstruments à vent. Produit l’extase, allume le feu du cœur. 

Accordage au corps physique – l es cellules en tant que cristaux liquides contemplation « La matière est un état de l’esprit »

Mental contemplation « Les choses sont telles que vous les regardez »
Cœur contemplation « La réalité se déploie quand le cœur se brise »
Ame contemplation « La divinité est l’exaltation de l’âme humaine. »
Esprit contempl « Est-ce que je traverse la vie, non c’est la vie qui me traverse. »