Centre de la Gorge ou Vishudhi Thèmes et Pratiques

Dans la tradition du yoga, de façon générale, on suit l’ordre ascendant vertical des centres. Dans la dernière partie de notre travail sur le coeur, nous avons considéré un ordonnancement des lataïfs ou centres selon le Soufisme qui inclut une ligne horizontale de trois lataïfs au niveau du coeur : Qalbiya, Ruhiya et Sirriya. On peut penser que le chakra de la gorge ou Vishudhi a des correspondances avec le latifa Ruhiya.

La signification de Vishudhi en sanscrit, « shudhi » signifie purifier. Ce chakra est un chakra de purification du poison (ajna « purifie » le karma, manipura « purifie » la pensée). La maîtrise de Shiva est telle que lorsqu’il absorbe du poison, ce qui peut être compris comme les forces destructrices et menaçantes de la vie, il n’en est pas affecté.

Connectez-vous à ce centre et à son énergie par :

L’élément : éther, appelé aussi « espace » – « akasha » (en sanscrit)
Couleur : verte (Pir Vilayat) ; bleue et verte (théosophes) ; violet fumé, violet (autres traditions)
Organe de perception : l’audition
Organe sensoriel : les oreilles
Organes d’action : les cordes vocales
Glande endocrine : thyroïde

L’éther ou akasha est le cinquième élément. Quand les quatre éléments précédents sont intégrés harmonieusement, ils sont réabsorbés dans l’élément éther, permettant une transition vers un niveau d’harmonie, de conscience et d’être plus élevé. L’éther est associé avec des états de pureté et de paix.

Esprit et Pureté : C’est le lieu de l’interface entre l’esprit et la matière, « le seuil de la lumière blanche ». Ce centre est relié à l’Esprit Saint, Le Très Saint, oint de connaissance révélée et d’inspiration. Son déploiement permet à une énergie puissante et d’un niveau élevé d’être absorbée par tous les corps physique et subtils.

Souffle sacré : L’Esprit Saint est souvent décrit comme étant « souffle », « brise », « vent ».

Vibration : Au niveau de ce centre, l’esprit « descend » des dimensions de la conscience pure et sans forme, jusqu’à celui de la vibration qui crée les formes. Les Sufis nomment ce monde de la vibration la plus pure : « la symphonie de l’univers » ; le son qu’il produit est un « son abstrait » ; l’espace tout entier en est imprégné. Les vibrations de ce son sont trop subtiles pour être audibles à nos oreilles physiques. Elles sont perçues en cultivant les perceptions auditives intérieures. Le processus de création et d’incarnation découle ou provient de vibrations assumant une densité croissante.

Créativité : Par l’amour et la puissance, l’intention (qu’elle soit consciente ou inconsciente) peut se cristalliser en champ d’énergie, en pensée, en forme matérialisée.

Communication : Ces formes et pensées cristallisées peuvent se communiquer à partir de ce centre en tant qu’intention silencieuse, ou comme un son et un mot. Ces formes et ces pensées créent des champs vibratoires qui ont une influence sur le coeur, sur le mental et sur l’enveloppe ou la force vitale de la personne qui les reçoit et de celle qui les émet. C’est ce qui permet de communiquer de façon authentique avec une autre personne.

La voix est un instrument humain de créativité vibratoire. La voix module des vibrations en sons audibles et en mots, communiquant une vision et une intention. La voix peut pénétrer jusqu’au coeur de l’auditeur ; la voix peut exprimer des émotions qui s’élèvent dans le coeur, y compris des prières et des chants dévotionnels.

Le mot : Quand il est formé avec une intention pure et de la dévotion, le mot décuple la puissance de la communication. « Un mot vivant est la vie elle-même » (Hazrat Inayat Khan)

Qualités associés : le calme, la sérénité.
Patanjali enseigne que « Par la concentration et la méditation sur le centre de la gorge, on obtient une patience inébranlable »
et
« Concentrant sans relâche son esprit sur ce lotus, on devient un grand sage, éloquent, avisé et jouissant d’une paix de l’esprit ininterrompue … Il/elle pourrait déplacer les trois mondes s’il/elle se mettait en colère … énorme force. »

Amoindries par :
Le doute, les mensonges, un défaut d’accordage avec la vérité : ces éléments bloquent la descente de l’esprit.
Quels effets peuvent produire l’explosion actuelle des technologies de la communication ?

Correspondances avec le corps physique : Gorge, voix, poumons, thyroïde
Gorge : i. La position du corps physique peut comprimer la gorge et son énergie.
ii. Des émotions réprimées, des problèmes, des conflits, conscients et inconscients, sont souvent bloqués à ce niveau, impactant le niveau d’énergie, la vie dans son ensemble et la conscience.
La thyroïde est la porte de la communication du corps entre le haut et le bas : entre les poumons et la digestion, le souffle et l’alimentation, l’esprit et la matière.
La thyroïde peut être sur-sollicitée par la chaleur des émotions réprimées et par l’impulsion conséquent à se sur-stimuler afin de compenser cette image négative de soi-même et les jugements que l’on porte sur soi au niveau inconscient. (hyper-thyroïdie)
Le fonctionnement thyroïdien peut être ralenti par le découragement, la froideur et le désengagement envers la vie (hypo-thyroïdie)
[Note : un déséquilibre thyroïdien peut provenir de bien d’autres facteurs.]

Carac téristiques comportementales :
Ce centre est associé à la renaissance spirituelle.
Les qualités défensives de l’égo se relâchent à ce niveau de l’être ce qui permet aux relations avec autrui de se faire dans l’ouverture et la sincérité.
Les problèmes de la vie peuvent se résoudre ou se dissoudre quand tout est passé au crible de l’expérience de la claire conscience et de la méditation.
Le niveau de conscience de ce centre n’entraîne pas de caractéristiques propres à la vie du monde au quotidien.

Pratiques pour le chakra de la gorge

  1. Cette pratique est à faire pendant de nombreux mois. Relâchez doucement les tensions physiques dans la région de la gorge : avec des mouvements doux, des massages et le souffle, relâchez les raideurs dans la gorge, le cou et les épaules. Nombreux sont ceux et celles qui souffrent de tensions dans cette région, ce qui peut indiquer des blocages à des niveaux plus profonds, énergétique, émotionnel. Ceux-ci peuvent devenir plus apparents quand nous déplaçons notre conscience vers cette partie du corps. Si vous ressentez des tensions, laissez-les venir et disparaître comme les vagues dans la mer. Laissez les baillements assouplir toutes les tensions s’ils viennent spontanément ; permettez à votre respiration d’adoucir progressivement votre gorge, votre cou et vos épaules. Ne forcez jamais rien, soyez juste conscient-e.

  1. Soyez attentif-ve à la couleur verte visible dans le monde. Soyez conscient-e de cette couleur pendant la journée, dans la végétation, dans l’eau, dans le ciel, dans certaines pierres, habits, tableaux et lumières. En utilisant votre sens subtil intérieur, prenez contact avec la couleur verte dans sa forme vibratoire. Pendant une semaine.

Répétez la même chose avec la couleur bleue.

  1. Soyez attentif-ve à vos oreilles et à votre sens de l’audition. Ecoutez tous les sons environnants, des plus denses aux plus subtils. Faites basculer votre conscience première de la vue à l’audition ; tout comme vous regardez une personne, un objet ou une scène, déplacez votre attention pour ressentir ces derniers avec votre sens intérieur de l’audition, les percevant tels une vibration subtile.

  1. Derrière et à l’intérieur de tous les sons, ouvrez-vous à la symphonie de l’univers.

Pratique pour écouter la symphonie de l’univers :
Prenez 15 à 20 minutes, assis-e
Ecoutez tous les sons qui sont à l’intérieur de vous – votre respiration, le battement de votre coeur, les sons de vos organes, de vos cellules…
Et puis, progressivement, élargissez le champ de votre audition :
en incluant les sons juste autour de vous…
en incluant les sons de la pièce…
en incluant les sons du bâtiment…
en incluant les sons de la rue…
en incluant les sons de la ville ou du village…
en incluant les sons de toute la région…
en incluant les sons de tout le pays…
en incluant les sons de tout le continent…
en incluant les sons de la planète…
en incluant les sons du système solaire…
en incluant les sons de la galaxie…
en incluant les sons de l’univers

Restez assis dans cet accordage, vous ouvrant au « son abstrait ».

  1. Pratique des wazaïf : Ya Qouddous – O le Plus Pur, Celui qui purifie éternellement.

Ya Shahid (prononcer : Ya ShaHIID) – Le Témoin divin. « Chaque visage est Son visage, et de toutes les bouches sortent Ses mots. » (Hazrat Inayat Khan)

  1. Purifiez chaque centre avec le son : en commençant avec le chakra de la Couronne, chantez Ya Qouddous, trois fois dans chaque centre, descendant jusqu’au centre de la Base. Chantez ensuite Ya Nour, Lumière divine, trois fois dans chaque centre en montant du centre de la Base jusqu’à la Couronne.

Il est dit que les chakras sont en forme de cônes, une partie du cône s’ouvrant sur le devant du corps et l’autre, connectée au centre du même chakra, s’ouvrant sur l’arrière du corps. Remarquez comment le son clarifie, apporte de la vie à chacun des chakras et le fait tourner et rayonner.

  1. Méditation sur le centre de la gorge.

Les Centres doivent d’abord avoir été purifiés comme il est indiqué en 6.
Méditez dans le centre du Coeur au milieu de la poitrine, vous relaxant, respirant, relâchant les tensions, réceptif-ve. Pendant 5 minutes.
Déplacez ensuite le point d’attention de votre souffle et de votre conscience vers le centre de la Gorge, pour y méditer pendant 5 mns.
Restez conscient-e et doux-ce envers vous-même.

  1. Cet extrait d’un poème de Roumi (« Come Up ! ») peut vous inspirer une méditation sur le souffle, la pureté et l’Esprit Saint :

Maintenant – sentez le souffle qui vient
du Nord spirituel de la vie divine !
L’air devient plus frais,
comme la pureté que l’on ressent à l’aube
quand un vent très doux souffle,
polissant l’atmosphère.
Alors, laissez la brise du souffle divin
polir votre coeur.
Toute tristesse s’envolera.
Dans cette pause où votre
souffle s’arrête, juste pour un instant,
vous pourriez bien vous dissoudre dans l’Esprit Saint.

  1. Posons-nous ces questions pour clarifier notre intention dans notre voyage vers une conscience plus subtile et plus pure :

Qui suis-je ?
Pourquoi suis-je ici ?
Quel est mon but ?
(ces questions sont à contempler dans la conscience du coeur, en évitant l’approche mentale de l’égo).

  1. Sons pour le centre de la Gorge : Dans le yoga : « Ham ».

Pir Vilayat a donné le son : « ou ».